La sieste assassinée ou la lecture d’un après midi. Milles et une vie&1

Voici ma première participation au challenge littéraire pour un livre reçu lors d’un swap auquel je me suis inscrite cette année. J’en profite pour vous parler d’une petite lecture offerte par mon amie la collectionneuse de papillons lors d’un swap. Il fait aussi moins de 100 pages (le précise parce que c’est une autre catégorie pour ceux que ça intéresse.

D’abord, j’aime Philippe Delerm, il est pour moi l’auteur idéal des dimanche après midi du mois de Janvier, celles où on se blottit dans son canapé sous un plaid douillet avec une tasse de thé, un bon bouquin et des carrés de chocolats. C’est pour moi comme une première gorgée de bière pour faire référence à l’un de ses ouvrages de références. Dans ce livre, il réitère avec le style dans lequel il excelle, le court voire très court récit qui saisit un moment un instant soit de plaisir, soit de malaise, voire de mesquinerie je pense au chapitre « laisser sa place dans le métro ». C’est la force de cet ouvrage, on se reconnaît toujours un peu, les récits se succèdent et rappellent toujours un moment que l’on a vécu de près ou de loin comme « la peur de la micheline » ou « la voix du doublage ».

Je vous souhaite une bonne lecture, un doux moment en compagnie de Philippe Delerm. Quand à moi, j’ai aperçu sur la table de nuit de ma maman les eaux troubles du mojito que je ne vais pas tarder à subtiliser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s