et sinon pendant tes vacances qu’est que tu as lu?

J’ai fait sans le vouloir le tour du monde en lecture avec des héros aux quatre coins du monde, beaucoup de lectures jeunesse dans l’optique de mon boulot, et dans le lot de très belles lectures.

Première destination le Japon avec une lecture ô combien chargée d’émotions, il s’agit de Gen d’Hiroshima de Keiji Nakazawa

Keiji Nakazawa raconte ses souvenirs d’enfance pendant la guerre: l’absurdité de la situation pour des enfants qui jouent malgré la violence, la répression, la faim, la propagande, les grands frères partis sur le front. Le premier tome se termine avec le bombardement le 6 Août à Hiroshima, Gen y survit parce qu’il est protégé par un mur et commence alors la quête de ses proches.

En ce qui me concerne, pour moi ça tient du génie parce qu’il transparait une émotion, à travers le deuxième tome, immense. C’est bien simple je ne l’ai pas lâché, je l’ai lu d’une traite. L’horreur, l’effroi, l’égoïsme de ceux qui l’ont vécu de trop loin, mais aussi l’instinct de survie de l’homme, sa force de résilience, tout y est. On lit rarement de livres sur la guerre au Japon parce qu’y compris dans le travail de mémoire nous avons tendance à être « européocentré », mais ce manga est pour moi du même ordre que Maus d’Art Spiegelman un chef d’œuvre que je viens de découvrir bien trop tardivement et je suis très contente que la collectionneuse de papillon l’ait proposé dans notre rallye lecture à nos élèves de troisième.

Là aussi encore un roman jeunesse, c’est l’histoire d’Hannah l’amie d’Anne Frank qui raconte sa déportation tout en s’inquiétant d’Anne. Pour Hannah, c’est évident Anne est à l’abri en Suisse, elle n’aura pas à vivre tout ça: la discrimination, la rafle, la déportation, les proches que l’on voit partir et qui ne reviennent jamais. Un roman bien fait pour aborder cette question dès 9-10 ans.  Les différentes thématiques liés au génocide sont abordés sans non plus que ce soit trop de larmoyant. Après je n’ai pas eu de coup de cœur non plus pour ce roman.

Ensuite direction les Etats-Unis au début du siècle avec Calpurnia de Jacqueline Kelly.

  • 20150827_121920

Calpurnia Virginie tate est une fille de 11 ans au milieu de 6 garçons, sa mère a envie d’en faire une bonne épouse et une bonne mère: savoir coudre, tricoter, cuisiner, voilà ce que doit savoir Calpurnia mais voilà, elle a envie d’autres choses, elle a envie d’explorer le monde animal, de savoir pourquoi, comment les plantes se développent près de la rivière et pas ailleurs, s’il existe plusieurs espèces de lucioles,…. A travers ses expériences scientifiques, ses observations, ses lectures, on la découvre un peu rebelle prête à dire qu’elle n’a pas l’intention d’entrer dans le moule que sa mère a fabriqué pour elle parce que les sciences ce n’est pas pour les filles dans cette Amérique du début du XXème siècle. Un beau roman qui permet d’introduire des petites leçons de féminisme et de droit à l’indépendance. J’ai beaucoup aimé cette héroïne très attachante. A la plage, à la piscine, on a lu quelques chapitres ensemble avec les jujux.

20150827_12192920150827_121940

Enfin, j’ai terminé l’été avec deux ouvrages sur la Chine qui étaient dans ma book’s jar. Le premier est un essai de Nicolas Zufferey, la pensée des Chinois: Connaître la pensée de la Chine ancienne pour comprendre la Chine d’aujourd’hui. C’est un poche marabout, j’aime beaucoup cette collection au prix très abordable. Il présente d’abord les différents courants de pensée des Chinois dont les plus importants sont le confucianisme, le moïsme et le taoïsme et ensuite, il fait le lien entre ses différents courants de pensée et la Chine d’aujourd’hui. J’ai bien aimé cet ouvrage, très instructif pour moi qui n’y connaissait pas grand chose.

Je l’ai accompagné d’un autre ouvrage sur la gastronomie chinoise: La baguette et la fourchette de Yu Zhou qui se lance dans une étude comparée des gastronomies françaises et chinoises et qui du coup à la lumière de l’ouvrage présenté précédemment, prend tout son sens. Sa thèse réside dans le fait que l’on cuisine comme l’on pense et que la gastronomie est le reflet de notre culture. Ma passion pour la géographie culturelle est comblée par cette lecture qui plus est donne l’eau à la bouche avec quelques recettes.

et vous qu’est ce qu’il y avait dans votre malle à bouquin cet été?

Publicités

Une réflexion sur “et sinon pendant tes vacances qu’est que tu as lu?

  1. Je suis raviiiiie que tu aies autant aimé Gen d’Hiroshima, et que tu lises autant de romans jeunesse pendant tes vacances 😉
    Dans ma pile de livres de l’été il y avait aussi ton influence puisque beaucoup de romans jeunesse en lien avec l’histoire ! Notamment Germaine Tillion, un long combat pour la paix livre grâce auquel j’ai découvert une figure féminine très forte de notre Histoire ! Et puis il y a eu le méga coup de coeur pour La Vérité sur l’affaire Harry Québert qui m’a permis de renouer avec la littérature adulte ! Et des albums par dizaines comme tu t’en doutes notamment pour mon bébé lecteur !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s