les coups de coeur livres et dvd du mois d’Avril

Qui dit 15 jours de vacances dit 15 jours de lecture possible, du coup on a quelques découvertes ou redécouvertes à vous présenter, aussi bien en lecture et dvd.

Pour le premier, il s’ agit d’Allemagne, la mémoire libérée, Christophe Bourdoiseau, édition Névicata, collection l’âme des peuples. Une petite collection que j’ai découvert à la bibliothèque qui bat en brèche les préjugés en tentant de les expliquer et de les démonter. C’est fort intéressant.

Il existe sur plusieurs pays, la collection se veut être un carnet de voyage qui oscille entre un récit qui décode les grands pourquoi qui nous intriguent en France comme la place de l’entreprise en Allemagne, le système éducatif, la place de leur histoire, du concept de nation dans leur société. Mais aussi il s’attaque aux préjugés: ah les chauffards allemands, la psychorigidité,… et j’en passe. C’est sans jugement et bien expliqué. On pourrait reprocher que ça n’aille pas bien loin mais l’ouvrage n’ a pas pour vocation de mener une thèse sur chacun des sujets abordés.

Cette analyse est menée par Christophe Bourdoiseau qui est un journaliste qui vit depuis presque 20 ans en Allemagne, il s’appuie  d’abord sur sa connaissance empirique de l’Allemagne en tant qu’habitant de ce pays, mais aussi sur des entretiens qui sont rassemblés dans les dernières pages de l’ouvrage avec des chercheurs: historiens et sociologues spécialistes de l’Allemagne.

Denis Diderot, Non à l’ignorance, Raphaël Jerusalmy, Actes Sud Junior.

J’ai trouvé le deuxième livre que j’ai lu pendant ces vacances, au rayon jeunesse de la bibliothèque et je l’avais pris pour le boulot, pour un cours sur les Lumières. Il s’agit d’une biographie dont le narrateur est contemporain de Diderot, j’ai trouvé le concept agréable et facile à lire pour mes petits élèves à qui il faut promettre la lune pour qu’ils veuillent bien lire plus de 10 lignes.  De plus, j’aime toujours beaucoup les titres d’Actes Sud aussi bien en roman que dans les livres sciences humaines et sociales

Diderot :

A mon sens, la lecture de ce petit roman est accessible dès l’âge de 8-9 ans pour des bons lecteurs, il y a 80 pages, et il raconte juste les raisons  qui ont poussé Diderot à réaliser l’Encyclopédie et les difficultés qu’il a rencontré pour la faire imprimer et publier. Du coup avec la collectionneuse de papillons, on en fera peut être quelque chose l’an prochain pour nos petits élèves de ce genre de livres, romans qui mêlent l’histoire à la littérature.

Pour ceux que cela intéresse, c’est une collection d’actes Sud, il s’agit de la collection ceux qui ont dit non.

Les jujux ont adoré tout particulièrement Mon petit frère invisible d’Anne Pez aux éditions Agrumes

Au mois de Mars, on vous avait déjà parlé d’un livre qui se lit avec des lunettes 3D, le voyage au coeur de l’océan de Jim curious. Pour celui-ci aussi, on s’équipe de lunettes au filtre orange qui va nous permettre de lire cette histoire avec des personnages qui disparaissent. On suit un petit garçon qui est persuadé d’ a le pouvoir d’invisibilité au cœur d’une ville.Il peut aussi voir des personnages que les autres ne voient pas. Ce qui est super à la lecture de cet album, c’est le fait qu’il n’y a qu’une paire de lunettes, du coup les filles commentait ce que l’autre voyait ou ne voyait pas.J’ai essayé de vous faire des clichés avec et sans lunettes pour que vous puissiez voir le principe de l’album mais ce n’est franchement pas concluant.

P1070022 P1070021

 On continue avec les pouvoirs magiques avec un dvd. Les filles ont fait la connaissance de Mary Popins, de 1963, une comédie musicale aux 5 oscars

Description de l'image Mary Poppins6.jpg.

Quand ma collègue m’a prêté ce film, je n’y croyais pas trop  pour mais jujux mais moi j’avais très envie de le revoir. Alors pendant une matinée de pluie, je me suis installée avec mes filles et nous avons été emportées par les pouvoirs magiques de cette formidable nounou dont on a tous rêvé enfants, on a commencé le film a trois, puis mes neveux ont été ensorcelés, puis la petite cousine des jujux qui nous apportait des œufs, a aussi été saisie par ces chants si surprenants pour ces jeunes enfants qui sont tellement bercés par speeder man et Violetta. On était nombreux, blottis les uns contre les autres sur le canapé.

Ah si seulement, ranger sa chambre était aussi simple qu’un claquement de doigt, si les après midi de promenade au parc se terminait en formidable chevauchée à chevaux et si on était collé au plafond par un éclat de rire, la vie serait enchantée et simple. Alors parfois, il faut savoir se nourrir de ses parenthèses magiques pour mieux profiter de sa famille, se souvenir du moment où enfant on a vu pour la première fois Mary Poppins qui m’avait paru déjà bien hors du temps, si désuet mais qui m’avait bien plu. Je pense que les filles ont un peu ressenti la même chose. Elle est bizarre mais on a envie de se laisser emporter et de voir et  revoir cette comédie musicale, film, film d’animation qui avait remporté déjà beaucoup de succès. C’est ce qu’on appelle une histoire universelle.

Et vous vos coups de cœurs lecture du mois d’Avril c’était quoi?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s